Présentation du projet de contournement de Vitré

En 2017, le Département d’Ille-et-Vilaine, la ville de Vitré et Vitré Communauté ont décidé de lancer des études visant à aménager un contournement routier de Vitré qui s’inscrirait dans la continuité de la rocade existante, ainsi que des liaisons cyclables. 

Une concertation préalable est organisée par phases depuis 2018, avec des expositions informatives, des réunions publiques et des ateliers sur le territoire de Vitré.

A l'issue de la deuxième phase de concertation qui s'est tenue du 21 mai au 21 juin 2019, un périmètre restreint a été retenu pour l'approfondissement des études.

Le projet a donc été affiné au regard des études techniques menées mais aussi des deux précédentes phases de concertation. Les études en cours portent sur l’affinement des variantes routières et la définition de liaisons cyclables.

Une troisième phase de concertation publique, qui débutera le 5 octobre 2020, permettra à chacun de donner son avis sur les différentes variantes envisagées, pour aboutir à un tracé précis des voies de contournement.

Pourquoi un projet de contournement ?

Avec environ 17 500 habitants en 2017, Vitré est la quatrième ville du département d’Ille-et-Vilaine. Elle est au cœur d’une agglomération de 79 400 habitants et d’un pays de 102 300 habitants. L’agglomération occupe une position stratégique à l’est du département, aux portes de la Bretagne et à la confluence entre la Bretagne, les Pays de la Loire et la Normandie.

Sa proximité avec l’axe Rennes – Laval – Le Mans – Paris (RN157) et la desserte routière de qualité dont elle bénéficie (dont la RD178 reliant Fougères, Vitré et Châteaubriand et la RD777 reliant Ernée, Vitré et Janzé) ont permis entre autres le développement d’un important tissu économique.

L’évolution constante des trafics routiers depuis quelques années, en lien avec le développement économique et démographique de l’agglomération, conduit à des difficultés de déplacements, en particulier sur la rocade sud (avenue d’Helmstedt) et sur les axes pénétrants à l’est.

En raison de cette évolution, le Département d’Ille-et-Vilaine, la Communauté d’Agglomération Vitré Communauté et la Ville de Vitré ont décidé de lancer ensemble, en 2017, des études visant à définir un projet global dit « de contournement de Vitré ».

Le Département d’Ille-et-Vilaine est le maitre d’ouvrage et les études sont financées à 50 % par le Département, 25 % par la ville de Vitré et 25 % par Vitré Communauté.

Objectifs des études et du projet de contournement

La construction du projet routier global doit permettre de répondre aux besoins de déplacements à l’échelle de Vitré, tout en prenant en compte les contraintes humaines, socio-économiques et environnementales.

Il s'agit de renforcer la liaison nord-Sud du Département et le transit Pays de la Loire Normandie, fluidifier le trafic et assurer son report hors agglomération, en respectant l’environnement et le cadre de vie des riverains.

En effet, conscient de l’impact qu’un tel projet peut avoir sur l’environnement et le cadre de vie des habitants, le Conseil Départemental tient à porter une attention particulière à leur évitement. 

Ainsi, la logique ERC (pour Eviter, Réduire, Compenser), ligne directrice en France pour la réalisation de projets d’infrastructures, a été suivie.

Concrètement, cela signifie que les études doivent permettre : 

  • d’éviter les impacts le plus en amont du projet,
  • de réduire les impacts lorsque ceux-ci n’ont pas pu être évités,
  • de compenser les impacts lorsque ceux-ci n’ont pas pu être réduits.

Les nombreuses études menées cherchent par conséquent à déterminer les impacts du projet sur la faune et la flore, mais aussi sur le cadre de vie des habitants, les activités économiques, la pollution de l’air, etc. ; le but étant de proposer la solution présentant le moins d’incidences possible.

En l’absence d’enjeux écologiques (biodiversité, eau, zone humide, etc), la zone d’étude tend à s’éloigner des habitations pour éviter au maximum de modifier le cadre de vie des riverains du projet, mais aussi à prendre en compte les exploitations agricoles. La zone d’étude a donc été réduite, au fil des études menées, mais aussi au fil des différentes concertations réalisées auprès des parties prenantes du projet.

Quels sont les bénéfices attendus pour le territoire ?

  • Améliorer le cadre de vie grâce à la décongestion du réseau routier
  • Désenclaver le nord/est de Vitré Communauté
  • Favoriser le report modal et le développement du vélo
  • Faciliter l’apaisement du centre-ville en cohérence avec la volonté de renforcement de son attractivité
  • Faciliter la desserte des pôles d’activités existants
  • Accompagner le développement économique du territoire de façon équilibrée entre les communes sud et nord de Vitré Communauté
  • Améliorer la sécurité et le confort des usagers

Démarche et calendrier

La création d’une infrastructure routière est un projet de longue haleine. Un tel projet est soumis à de nombreuses étapes présentées dans le schéma ci-dessous. Actuellement, des études sont toujours en cours en parallèle de la concertation.

 

Une concertation accessible à toutes et tous

Débutée à l’automne 2018, la concertation se poursuivra jusqu'en novembre 2020. Ces échanges seront l’occasion de participer à l’élaboration d’un projet partagé afin d’éclairer les décisions publiques à venir concernant le choix du scénario final.

Du 12 novembre au 12 décembre 2018, lors de la première phase de la concertation, des panneaux de présentation des études et un dossier de concertation ont été mis à disposition dans les villes concernées. Une réunion publique a par ailleurs eu lieu le vendredi 23 novembre, à 20h30, au centre culturel de Vitré. Un scénario parmi les 8 proposés a été retenu.

La deuxième phase de la concertation s'est déroulée du 21 mai au 21 juin, avec une réunion publique organisée le 27 mai, à 20h, au Centre culturel de Vitré. A l'issue de cette concertation, un périmètre restreint et certaines variantes ont été retenus pour l'approfondissement des études.

La troisième phase débutera le 5 octobre et comprendra notamment une réunion publique le 20 octobre au Centre culturel de Vitré. Elle portera sur les 12 variantes routières et 12 liaisons cyclables à l'étude.

Participants 79 Inviter